Un sujet difficile…

Ce samedi 1er octobre 2021 j’étais en formation.

Rien d’extraordinaire me direz vous, et sur ce point je suis assez d’accord puisque je me forme continuellement.

Mais celle-ci, elle retourne le cœur, elle bouleverse, elle chamboule et elle fait se rencontrer des gens extraordinaires… Des soignants, des thérapeutes et des parents endeuillés.

Cette formation que j’ai réalisé au sein de l’association Naître et Vivre autour du sujet du deuil périnatal et de la mort inattendue du nourrisson est riche en émotions, en connaissances et en rencontres.

La mort inattendue du nourrison, qu’est ce que c’est ?

Si je vous en parle, c’est pour 2 raisons : tout d’abord, car même si malheureusement parfois, nous sommes impuissants face à cela, il ne faut pas que ce sujet reste tabou. La prévention existe et elle mérite d’être mise en avant. D’autre part, il est nécessaire de libérer la parole, que les parents, les fratries, les familles ne restent pas seules avec cela, qu’elles n’hésitent pas à franchir la porte d’un cabinet thérapeutique, d’une association, que ce soit dans les jours qui suivent ou même les mois ou les années.

Pour ma part, j’ai acquis des connaissances, des outils ainsi que simplement, peut être; une posture différente face à cela, sans doute plus humble encore que celle que je pouvais avoir.

Je termine cet article sur ces quelques mots que je laisse s’envoler pour aller rejoindre tous les anges qui veillent sur nous.